Accompagnement

Guidance parentale :approche comportementale et psychoéducation

guidance parentale père fille

Votre enfant ou adolescent a un trouble du développement (autisme, tdah, dys, etc.) ou des difficultés passagères ?  Je vous propose de la guidance parentale avec une approche comportementale et développemente ainsi que de la psychoéducation.  Je m'appuie sur mes différentes formations : ABA, TEACCH, gestion des comportements difficiles, etc.  Afin d'aider au mieux votre enfant et de vous soutenir, il peut être opportun d'évaluer ses compétences d'adaptation au niveau comportemental et de l'autonomie, d'évaluer également ses réponses émotionnelles et comportementales aux stimuli sensoriels présents dans son environnement (hyper-hypo sensibilité) ainsi que de faire le point sur ses compétences verbales et non verbales, ses habiletés sociales et capacités d'apprentissage.

L’ABA c’est l’application de principes et lois scientifiques afin de créer ou modifier des comportements qui revêtent une importance sociale pour la personne et la société.
TEACCH sigle signifiant : Traitement et éducation des enfants autistes ou atteints de troubles de la communication associés, également nommé éducation structurée.
La psychoéducation : c'est quoi ? 

C'est une discipline qui emprunte de plusieurs courants de la psychologie comtemporaine qui est le socle des différentes méthodes et des programmes d'intervention, de prévention ou de réadaptation.

Le sujet
  • Personne présentant des difficultés d'adaptation se manifestant sur le plan comportemental.

  • De la naissance à la fin de vie.

  • Personne en difficulté

  • Pairs, familles, enseignants, intervenants,etc. 

  • Individuel ou en groupe

Objectifs

Objectifs généraux

ex : l'enfant sera autonome, l'adolescent réussira son année, le parent réussi à se faire obéir sans crier, etc.

Objectifs spécifiques :

ex : l'enfant s'habille tout seul, l'adolescent a tous ses cours en ordre, le parent est capable de faire une demande efficace, etc.

Contenu

Général

  • Plan d'intevention

  • Programme d'intervention / prévention

Spécifique

  • Une activité du plan ou du programme

Evaluation de l'adaptation psychosociale
Forces - Faiblesses - Besoins
= plan d'intervention
Moyens

Méthodes didactiques, techniques d'intervention, stratégies​

Evaluation

Ensemble des critères à partir des quels on juge l'atteinte des objectifs.

Pour en savoir plus sur l'ABA, Teacch, la psychoéducation et le profil sensoriel
Qu'est-ce que c'est l'entraînement aux habiletés parentales ? 

C'est un programme donné sous forme d'ateliers aux parents d'enfants et adolescents qui ont un TDAH et/ou un trouble oppositionnel, animés par un ou plusieurs professionnels formés. Ces programmes sont donc une intervention non médicamenteuse, recommandée en première instance dans le cadre du TDAH/TOP en complémentarité avec d'autres prises en charge (médicamenteuse, suivi pluridisplinaire,etc.)

Ces ateliers visent à soutenir les parents dans une démarche comportementale positive afin d'améliorer les comportements d'opposition et d'autonomie chez leur enfant et sourtout d'améliorer la relation parents-enfant.

Comment ça se passe ? 

C'est de la guidance parentale sous forme de 15 ateliers d'1h30 tous les 10 jours environ (adaptable aux besoins de chaque famille). C'est par une approche principalement comportementale mais aussi développementale et psychoéducative qu'on peut réduire les problèmes comportementaux chez l'enfant ou l'adolescent. Ainsi on peut enrichir les connaissances et la compréhension des parents et augmenter leur confiance en leurs habiletés parentales. On améliore la gestion du quotidien avec l'enfant en l'aidant à être plus autonome et coopératif, à mieux gérer  ses émotions et les conflits avec pour bénéfice d'accroître son estime de lui. Le stress dans toute la famille diminue considérablement. 

Entraînement aux habiletés parentales :Approche Barkley et programme Multi-Propulsions

opposition jeune fille
Plusieurs études montrent l'efficacité des programmes d'entrainement aux habiletés parentales dans le cadre du TDAH et du TOP :

Entraînement aux habiletés sociales:

 Programme Multi-Propulsions, programme Gecos, méthode Gacs & Cat-Kit

deux-enfants-qui-jouent-dehors-jour-plui
Qu'est-ce que sont les habiletés sociales et pourquoi sont-elles importantes ?

Les habiletés sociales peuvent se définir comme : "un ensemble de capacités qui nous permettent de percevoir et de comprendre les messages communiqués par les autres, de choisir une réponse à ces messages et de l’émettre par des moyens verbaux et non verbaux, de façon appropriée à une situation sociale » (Baghdadli et Brisot Dubois, 2011). Ces capacités font appel à des processus sociocognitifs complexes tels que la compréhension de ses émotions et leur contrôle, la compréhension des émotions des autres, l'imitation, l'attention conjointe, la théorie de l'esprit, l'empathie, etc. Certains enfants sont en déficit sur le plan des compétences sociales. C'est nécessairement le cas chez les enfants autistes, mais on peut retrouver aussi des difficultés moindres, mais importantes malgré tout, chez des enfants TDAH, ceux qui ont un trouble de la communication sociale, TDC, des troubles anxieux, etc. Pourtant, une maitrise satisfaisante des habiletés sociales et émotionnelles influe sur le développement d'amitiés et de relations de qualité et cette maitrise est associée à de nombreux bénéfices (Rose & Asher 2000) :

  • L'amélioration du sentiment de camaraderie;

  • La validation de l'identité personnelle;

  • Le soutien à l'estime de soi;

  • Une contribution à la sécurité émotionnelle;

  • L'offre d'un contexte de découverte personnelle, d'aide et de guidance;

  • La présence d'alliés fiables pour l'enfant en cas de problèmes.

Les différents programmes et méthodes présentés sont complémentaires les unes aux autres. Il ne s'agit pas de suivre une méthode de façon rigide mais de s'en inspirer afin de faire un programme d'entraînement aux habiletés sociales adapté à chaque enfant dans lequel des objectifs ciblés sont determinés à l'aide d'une évaluation. Les séances se passent sous forme de jeux et d'activités ludiques, elles sont enrichies de nombreux supports visuels avec lesquels l'enfant repart chez lui et reprend à chaque séance. 

Le programme Multi-Propulsions

Ce programme d'entraînement aux habiletés sociales élaborés par Line Massé et Claudia Verret est conçu pour les enfants de 8 à 12 ans environ ayant un TDAH, ou des problèmes d'autocontrôle et de régulation des émotions.  Ce programme s'appuie principalement sur la théorie sociale cognitive de Bandura et l'approche cognitivo-comportementale. Il aborde trois grandes thématiques sous forme d'ateliers, avec des activités, exercises et  outils pratiques:

  • Se faire des amis et les garder.

  • Gérer ses émotions et s'affirmer positivement.

  • Mieux gérer sa colère et sa frustration

Programme Gecos (groupes d'entraînement à la communication sociale)

Ce programme est à destination des enfants et adolescents avec des troubles relationnels pour diverses raisons telles que les troubles neurodéveloppementaux (TSA, TDAH, TDC, etc), des troubles anxieux, le haut potentiel, etc.  C'est un programme très structuré, privilégiant l'apprentissage séquentiel avec une pédagogie utilisant les supports visuels, le renforcement positif, l'extinction des comportements problèmes, etc. Ce programme aborde diverses compétences d'habiletés sociales telles que les régles de conventions sociales, la reconnaissance des émotions et expressions faciales, la posture, la distance, le regard, le volume de la voix, la prosodie, l'ironie, les régles conversationnelles, la résolution de conflits, etc. 

Méthode Gacs (groupe d'apprentissage à la communication et à la socialisation)

Ce programme prévu sur 3 ans est à destination des enfants dés 6 ans et adolescents avec autisme.  Les techniques de ce programme s'inspire de l'ABA fonctionnel : guidance, incitation, renforcement, généralisation, etc. 6 grandes types de compétences sont abordées :

  • Comprendre le discours verbal et non verbal d'un pair ou d'un groupe de pair ainsi que leurs intentions.

  • Exprimer de manière compréhensible ses besoins et ses pensées.

  • Identifier des émotions chez soi et chez les autres, les exprimer, les réguler et comprendre ce qui peut provoquer telle ou telle émotion chez les autres.

  • Connaître les règles de vie en societé.

  • Se socialiser et s'épanouir avec autrui.

  • S'autonomiser dans la vie domestique et sociale. 

Cat-Kit

Le Cat-kit se présente comme un kit de communication et de gestion des émotions. C'est un kit d'entraînement cognitif et affectif qui s'appuie sur les fondements de la thérapie cognitivo-comportementale. La finalité principale du Cat-Kit est d'accompagner les enfants et les jeunes adultes éprouvant d'ordinaire des difficultés à percevoir leurs sentiments, pensées, actions et à les exprimer au cours de la conversation.

Pour en savoir plus sur les différents programmes et méthodes :
Qu'est-ce que le coaching scolaire ?

Le coaching scolaire se différencie du soutien scolaire. Il traite des situations dans leur globalité et intervient dans des domaines aussi larges que la motivation, l'estime de soi, les difficultés relationnelles avec parents, amis, enseignants, etc., le stress, la méthode de travail, la gestion du temps, apprendre à apprendre, etc. Le coach utilise des outils spécifiques au coaching scolaire.  C'est une démarche d'accompagnement visant à développer la réflexibilité en vue d'un changement de comportement et à optimiser le potentiel de l'enfant ou de l'adolescent en l'aidant à gérer sa scolarité, ses projets, ses orientations et ses choix. Le coach fixe des objectifs et des tactiques et l'évaluation de ceux-ci. Cet accompagnement vise à la fois la réalisation du plein potentiel du jeune mais également à son autonomisation et à la recherche de plaisir dans le cadre de ses études.

Comment ? Avec quels outils ?
  • Apprendre à mieux se connaître, connaître son style  d'apprentissage et son fonctionnement cognitif (fonctions exécutives).

  • Auto-évaluation et analyse des difficultés, besoins et mise en place des objectifs spécifiques, mesurables, accessibles, réalistes, temporellement définis, écologiques (SMARTE).

  • Trouver des méthodes de travail fonctionnelles : mind-mapping, Sketchnoting, flashcards, CQQCO, modèle d'apprentissage T.E.F.C.A.S. (Tentative, Evenement, Feedback, Contrôle et Ajustement), etc.

  • Gestion mentale : pédagogie basée sur l'observation des processus mentaux, c'est-à-dire l'attention, la mémorisation, la compréhension, la reflexion et l'imagination créative.

  • Méthodes pour favoriser la mémorisation : la technique des répétitions espacées, utilisation des différentes modalités sensorielles pour mémoriser, Mémento, etc.

  • La gestion du temps et de l'espace (planning visuel, kanban, méthode pomodoro, échéancier sypnotique, ergonomie de l'espace du travail, etc.)

  • Utilisation du renforcement positif pour amener et entretenir la motivation chez le jeune. 

  • Hygiène de vie : gérer son sommeil, ses habitudes alimentaires, de sport et ses loisirs pour bien fonctionner dans le cadre scolaire.

  • La gestion du stress dans la scolarité : méthode de relaxation, d'ajustement, stratégie de coping. 

  • Favoriser la concentration : mise en place d'un cadre adapté à l'apprenant dans lequel il ne sera pas parasité de stimuli et de stratégies pour augmenter les facultés attentionnelles.

  • Augmenter l'estime de soi, confiance en soi et affirmation de soi : techniques d'hypnose et d'impact (petites activités simples et aisément applicables qui utilisent des propositions souvent visuelles telles que  des objets,  le mouvement, le graphisme, les métaphores, l’expression, l’écriture et les fantaisies mentales. Ces activités ne durent que quelques minutes.)

Pour en savoir plus sur le coaching scolaire et méthodes d'apprentissage :

Coaching scolaire pour les enfants à besoins spécifiques

Est-ce adapté aux éléves à besoins spécifiques ? 

Le coaching scolaire est bien entendu tout à fait approprié pour les élèves qui ont des besoins spécifiques tels que des troubles spécifiques des apprentissages, un trouble développemental de la coordination, un TDAH, un TSA, etc.  Beaucoup de techniques utilisées dans le coaching scolaire avec des enfants tout venant sont issus de stratégies qui fonctionnent bien avec les élèves en difficultés par ailleurs. Il faut cependant tenir compte des particularités de l'élève et s'adapter . 

Des aménagements peuvent-être proposés et son souvent même indipensables . Par exemple :

  • Adapter la mise en page de ses cours au niveau police, interligne, couleur, etc.

  • Privilégier les supports visuels en plus de la verbalisation. 

  • Diminuer l'écriture en préférant par exemple des QCM.

  • Renforcer la structuration, découper les tâches en sous tâches

  • Ne pas donner plusieurs consignes à la fois et lui faire reformuler la consigne pour s'assurer que l'élève a bien compris.

  • Renforcer régulierement, de manière tangible et sociable. 

  • Le mettre en réussite dés que possible en utilisant la guidance qu'on estompe petit à petit.

  • Expliquer à l'enfant ses difficultés, en insistant sur le fait qu'il n'est pas plus bête qu'un autre mais que son cerveau fonctionne différement (s'aider de livre, schéma,etc.). Ne pas hésiter à mettre en avant ses qualités (psychoéducation).

  • Trouver la matériel qui sera le plus ergonomique pour lui, afin de faciliter son utilisation, l'organisation (ex : code couleur),etc.

  • Parfois, l'ulitisasion de l'outil informatique est nécessaire : le permettre à l'enfant en facilitant son apprentissage de cet outil. 

  • Modeler les comportements attendus (lui donner un modèle).

Le coach peut collaborer avec l'école afin de facilter la mise en place de ces aménagements. 

Apprentissage de l'iPad pour la scolarité

ipad utilisation jeune fille
Pour qui ?  Et quand

Pour les élèves avec des difficultés d'apprentissages, des troubles "dys" . Que ce soit la dyspraxie, la dysgraphie, la dyslexie, la dysorthographie, le TDAH, l'iPad est un outil de compensation puissant. On introduit l'iPad dés que l'enfant est en difficulté, échec, prend de retard au niveau scolaire et ce malgré les diverses rééducations (logopèdie, psychomotricité, ergothérapie, graphothérapie , etc.). L'introduction de l'iPad peut se faire dés le début des primaires et jusqu'à tout âge.  Pour l'élève qui a des difficultés à écrire, l'iPad va lui permettre de reduire considérablement l'écriture, ainsi il ne sera plus pénalisé dans les autres disciplines. Pour l'élèves qui a du mal à lire et à orthographier, il pourra faire lire les textes par son iPad et utiliser la synthèse vocale. Il pourra également utiliser la prédiction des mots et le correcteur orthographique. Pour l'élève dyspraxique, l'iPad permet de diminuer l'utilisation des outils scolaires pour la géométrie et diminue l'écriture à la main. 

Pour en savoir plus :
Quels sont les bénéfices ?

L'iPad est léger, solide, intuitif. Il existe des applications qui permettant de compenser les difficultés d'apprentissage de l'enfant. Les bénéfices sont nombreux : 

  • Il favorise davantage le production de contenu par l'élève. 

  • Les diffèrentes compétences de l'élèves sont sollicitées .

  • Il permet de développer des méthodes de travail plus efficaces pour l'élève. 

  • Il redonne de l'autonomie dans les tâches scolaires.

  • Il permet à l'élève ne plus être en échec dans ses apprentissages et donc joue un rôle considérable pour son estime de lui.

Comment introduit-on l'iPad en classe ? 

Bien que l'iPad soit un outil facile d'utilisation, pour une utilisation optimale, il faut que l'élève soit initié aux différentes applications qui lui seront nécessaires et entrainé à dactylographier sur un clavier physique. Il est conseillé donc de se faire accompagner par un professionnel qui pourra former l'élève mais aussi collaborer avec les enseignants pour que ça se passe au mieux . Généralement, 3-4 séances suffisent pour apprendre à correctement utiliser les applications et quelques une de plus pour commencer à utiliser le clavier de manière suffisement efficiente, c'est-à-dire que son utilisation doit être plus rapide que l'écriture à la main de l'enfant. Une façon de faire, c'est de commencer à introduire l'iPad à la maison pour les devoirs et lui demander de dactylographier un peu chaque jour.  Quand l'utilisation des applications et du clavier devient fluide, alors il est temps de l'introduire en classe

Mon enfant ne va jamais savoir écrire à la main ? 

Que du contraire ! L'iPad est un outil de compensation et non de remplacement.  En diminuant la quantité d'écriture, l'enfant va pouvoir reprendre du plaisir dans ce geste . Car oui, pour un enfant qui a des difficultés à écrire, mieux vaut privilégier la qualité à la quantité. L'écriture ne va ainsi plus pénaliser l'enfant dans les différentes matières, mais il ne pourra jamais totalement s'en passer. L'introduction de l'iPad ne doit pas remplacer les rééducations diverses comme la logopèdie, la psychomotricité ou encore la graphothérapie, son introduction se fait en parallèle de ces diverses accompagnements. Ainsi, la prise en charge est ciblée sur deux axes essentiels : la rééducation et l'adaptation de l'environnement, ce qui respecte les recommandations internationales en matière d'accompagnement des enfants qui présentent des troubles neurodéveloppementaux comme vous pouvez le voir dans ce rapport concernant le TCD (dyspraxie) :